Le coq vert c'est quoi ?

Le coq vert : le nouveau label des PME et TPE engagées pour le climat

Le 5 juin 2020, la ministre de la Transition écologique et solidaire Elisabeth Borne a lancé avec Bpifrance et l’ADEME un plan pour accompagner les TPE et les PME dans leur transition écologique. Ce « Plan d’accélération » mobilise 250 millions d’euros et compte dix mesures, dont la création d’un label coq vert pour les entreprises déjà engagées pour le climat.

L'écologie, une opportunité de relance

Selon la ministre de la transition écologique et solidaire, la relance post coronavirus doit être verte :

« Opposer l’économie à l’écologie est une vision totalement dépassée. », a déclaré Elisabeth Borne, qui a aussi souligné la volonté du gouvernement de « mettre l’écologie au cœur de l’économie ».

À propos de la crise sanitaire que la France vient de connaître, elle a ajouté : « On ne peut pas choisir entre préserver les emplois et préserver la planète. […] Cette crise est l’occasion de préparer l’avenir. Je suis convaincue que la transition écologique, c’est le bon choix pour les entreprises. »

Nicolas Dufourcq, directeur général de Bpifrance, organisme partenaire de ce Plan d’accélération de la transition écologique des TPE et PME, a quant à lui déclaré : « La transition écologique est une responsabilité mais aussi une opportunité de création de valeur et d’emploi pour notre pays. »

Le Coq Vert, la communauté des entreprises engagées pour le climat

Gagner en efficacité énergétique, utiliser des énergies renouvelables, rechercher la neutralité carbone, favoriser les transports propres, l’économie circulaire ou encourager l’émergence de bâtiments ou de villes durables… Toutes ces actions s’intègrent dans la transition écologique et énergétique. Et les entreprises ont un énorme rôle à jouer, même les plus petites. Pour favoriser une émulation collective, dans le cadre d’un plan d’accompagnement de 250 millions d’euros pour les TPE et PME, Bpifrance a lancé en septembre dernier le label du Coq Vert. « Il s’agit de fédérer un ensemble d’entrepreneurs qui ont déjà amorcé leur transition », explique Emmanuel Schneider, en charge de la coordination du Plan climat pour Bpifrance. Les fournisseurs d’énergie renouvelable sont évidemment bienvenus, comme les offreurs de solutions technologiques permettant de réduire la facture énergétique. Mais les entreprises, qui ont bénéficié d’un soutien de l’ADEME ou de la banque publique d’Investissement pour développer leurs projets les engageants dans la transition écologique, sont évidemment encouragées à rejoindre la Communauté du Coq Vert.

Partage d’expériences

Pour favoriser les échanges de bonnes pratiques auprès des membres de la communauté, « ces éclaireurs, ces chefs d’entreprise très engagés dans la transition écologique sont les meilleurs ambassadeurs, indique Emmanuel Schneider. Ils sont prêts à témoigner, à partager leurs expériences et à devenir des relais locaux pour tous ceux qui veulent s’engager. Il faut faire rayonner ces idées ». Dans cette période où organiser des événements et des rencontres n’est pas à l’ordre du jour, la Communauté du Coq vert peut utiliser le réseau social Tribu pour échanger. Un corpus de formation et d’informations spécifiques à la transition énergétique est mis à leur disposition ainsi que des témoignages vidéo d’éclaireurs à partir de vidéos.

Des idées et des solutions techniques

Les solutions qui existent pour aller vers une économie décarbonée et les entreprises qui les développent disposent d’une certaine visibilité. « Il peut s’agir de systèmes de récupération de chaleur pour les usines à des solutions pour faire de l’écoconception de produits, en passant par des systèmes de valorisation des déchets ou de développement des mobilités douces, énumère Emmanuel Schneider. L’idée est de mettre ces entreprises en synergie et de créer d’éventuels partenariats ».

Trouver des partenaires

Mais toutes les entreprises, TPE ou PME qui s’engagent soutenus dans leurs démarches et leur communication pour créer l’émulation dans leur territoire. Pour Bpifrance, accélérer la transition écologique est une responsabilité pour demain, mais c’est aussi une opportunité pour créer de la valeur et de l’emploi en France.